72ème anniversaire du Débarquement en 2016
Dans le cadre du 72ème anniversaire du Débarquement de Normandie en 2016, la barge sera exposée du 3 juin au 6 juin 2016 à quai au port de Carentan.

[Lire la suite]

Higgins Industries

En Septembre 1943, quand la 5ème Armée U.S. débarqua à Salerne (Italie) et quand les forces du Général Douglas Mac Arthur s’emparèrent de Salamaua en Nouvelle-Guinée, les Américains totalisaient 14.072 bateaux. De ce total, 12.964 d’entre eux soit 92% de l’U.S. Navy tout entière avaient été conçus par Higgins Industries Incorporated ; et 8.865 sortirent directement de ses huit différents chantiers installés à la Nouvelle Orléans, en Louisiane.

Natif du Nebraska et d’origine irlandaise, Andrew Jackson Higgins était le fondateur-dirigeant de cette remarquable entreprise, un homme bourru, emporté et connu pour son franc-parler, mais doté d’une imagination incroyable associée à la capacité de concrêtiser les idées les plus folles. Il haïssait la Bureaucratie, adorait le bourbon et était du genre à envoyer ’’promener’’ tous ceux qui se mettaient en travers de son chemin.

Pour le ’’ Bureau of Ships’’ de l’U.S. Navy, qui favorisait plutôt les grands chantiers navals de la côte Est, Higgins n’était qu’un arrogant petit constructeur ’’sudiste’’. Pour le célèbre Corps des MARINES, qui ressentait désespérément le besoin d’un bateau de débarquement d’assaut, il était l’homme providentiel.

Higgins atteint la prospérité durant la 2ème Guerre Mondiale grâce à sa conception et la construction en masse de navires de combat, des bateaux qui changèrent radicalement la stratégie de la guerre.

Grâce à Higgins Industries, les Alliés n’eurent plus à concentrer leurs efforts pour s’attaquer à des positions côtières extrêmement fortifiées, dégager des ports infectés de mines immergées ou les reprendre par la force afin de pouvoir débarquer une force d’invasion. Les ’’Higgins Boats’’ ont donné aux Alliés la possibilité de débarquer rapidement des milliers de fantassins et des centaines de tonnes de matériel en franchissant les vagues vers des plages moins défendues, évitant ainsi d’avoir recours à des infrastructures portuaires existantes fortement défendues.

JPG - 9.9 ko
Un LCVP dans le Pacifique.

Andrew J. Higgins a conçu et réalisé deux différentes classes de bateaux à usage militaire.

La première classe comprenait les vedettes rapides de type PT, équipées de canons anti-aériens, de dispositifs d’émission d’écran de fumée, de charges explosives sous-marines ainsi que de tubes lance-torpilles à air comprimé lancées en surface, ce dernier système ayant été conçu par Andrew Higgins lui-même. Etaient également rattachés à la classe PT les bateaux de lutte anti sous-marine, de guidage de convois (Landing Craft Control) et de soutien logistique (Landing Craft Support), les cargos de cabotage "type FP" d’environ 50 mètres assurant le transport de matériel, ainsi que d’autres bateaux fabriqués spécifiquement pour l’Armée, la Marine et les Affaires Maritimes.

La deuxième classe comprenait différents types de bateaux de débarquement en bois (LCV, LCPL, LCVP, LCS) ou en métal (LCM) en fonction de leur utilisation. Ces bateaux étaient conçus pour assurer le transport de troupes d’infanterie, de blindés légers, d’artillerie de campagne et autres engins mécanisés ainsi que tout l’approvisionnement nécessaire lors d’opérations amphibies. Ce sont principalement ces bateaux qui ont participé au Débarquement en Normandie le Jour J, ainsi que dans le Pacifique à Guadalcanal, Tarawa, Iwo-Jima, Okinawa, Leyte, Guam et bien d’autres sites moins connus.

Sans la remarquable conception des Higgins Boats, le débarquement massif de troupes et de matériel sur les rivages européens ou les plages des îles du Pacifique n’aurait jamais été possible, tout au moins sans générer des pertes humaines infiniment plus importantes.

JPG - 11.8 ko
Le 7’000ème exemplaire flambant neuf de
la péniche de d’assaut de type LCVP.

Jusqu’en 1930, Andrew Higgins dirigeait une société d’import-export de bois. Vers 1940, il commença la fabrication de bateaux à usage professionnel et s’intéressa également à la conception d’un prototype de bateau de débarquement dans un petit entrepôt situé derrière ses bureaux de l’avenue St Charles, à la Nouvelle Orléans. Lorsque le Gouvernement lui signifia une première commande pour son bateau à usage militaire, Higgins étendit sa production sur 8 différents sites répartis sur toute la ville, employant alors plus de 20.000 ouvriers. Au plus fort de la production, 700 bateaux par mois sortaient de ses ateliers. Sa participation à l’effort de guerre des Alliés durant la 2ème Guerre Mondiale atteindra 20.094 bateaux, un chiffre record pour lequel Higgins Industries recevra à plusieurs reprises la distinction interarmes "E" Armée - Marine, la plus haute distinction jamais décernée aux Etats-Unis à une entreprise privée par les Forces Armées.

Andrew J. Higgins fut réellement la personne idéale compte tenu des besoins du moment. Compte tenu de l’importance à la fois quantitative et qualitative des contrats d’armement qu’imposait la Deuxième Guerre Mondiale, ses principaux atouts (conception proprement dit et rapidité de construction) s’avèreront primordiaux. Les disfonctionnements de l’Administration s’avéreront désormais hors de propos et la guerre offrit à Higgins une fantastique opportunité.

JPG - 14.6 ko
Logo Higgins Industries Incorporated

Si les Japonais n’avaient pas attaqué Pearl Harbour en Décembre 1941, Andrew J. Higgins ne serait vraisemblablement resté rien de plus qu’un prospère mais modeste constructeur de bateaux "sudiste".

A cause du conflit, il est rapidement devenu une personnalité reconnue au plan international (Adolphe Hitler, qui avait entendu parler d’Higgins, l’avait d’ailleurs surnommé "le nouveau Noé’’).

Dans son allocution à la nation à l’occasion de ThanksGiving en Novembre 1944, le Général Dwight D. Eisenhower prononça : "Remercions Dieu de nous avoir donné Higgins Industries, son encadrement et sa main d’œuvre qui nous ont apporté les bateaux de débarquement dont nous avions besoins pour mener à bien nos opérations".

L’influence indéniable d’Andrew Jackson Higgins sur l’ensemble des opérations amphibies et sa contribution à la victoire des Alliés durant la Deuxième Guerre Mondiale ne peut en aucun cas être remise en cause.

D’après l’ouvrage "ANDREW JACKSON HIGGINS AND THE BOATS THAT WON WORLD WAR II" de Jerry E. Strahan Avec l’aimable autorisation de l’auteur